Chez Ted, nous développons un assistant connecté de rééducation du genou, votre bras-droit virtuel. Sa mission est de vous épauler dans la prise en charge de vos patients et de vous fournir des indicateurs sur leur progression.

Prenant la forme d’une genouillère équipée de capteurs et d’une application mobile, il fournit des biofeedbacks en temps réel au patient pour le corriger dans ses mouvements et vous livre ensuite un compte-rendu sur la séance du patient.

Vous souhaitez en savoir plus et avoir un avis d’un expert ? Cela tombe bien, aujourd’hui nous vous proposons une rencontre exclusive avec notre premier kinésithérapeute Belge : Jordan Bocaert.

Plongez au cœur de son parcours, de ses débuts avec Ted et de ses projets professionnels.

Salut Jordan, peux-tu te présenter ? (Parcours, lieu de vie, ce que tu fais dans la vie)
Je viens de Cannes en France d’où je suis parti après mon Bac S à 17 ans en 2011. Je suis parti faire 1 semestre de médecine à la Catho à Lille. Finalement, j’ai atterri à Bruxelles chez Basic-Fit en tant que coach et responsable de salle en CDI pendant 18 mois. Pour enfin, entrer à la Haute Ecole Libre de Bruxelles en kinésithérapie, en 2013. J’ai terminé mon master en kinésithérapie en 2017, et j’ai
démarré dans la même année une formation de 2 ans en Thérapie Manuelle. Je suis toujours à la recherche d’une prise en charge optimale et complète pour mes patients, c’est pourquoi je suis formé dans de nombreux domaines :

  • crochetage myo-aponévrotique, contentions tape/strape,
  • techniques neurodynamiques,
  • Manual therapy for headache
  • réathlétisation et renforcement musculaire.

Je suis diplômé thérapeute manuel depuis 2019. En 2020, je vais rajouter à mes compétences : Articulation Temporo-Mandibulaire, Dry Needling et un triple diplôme en kinésithérapie du sport.
J’ai pratiqué de très nombreux sports comme le basket, le volley, le foot, le tennis de table, le tennis, la natation, le ski, le snowboard, la randonnée, le vélo, la course à pieds, la musculation, pour m’arrêter et m’impliquer réellement dans l’aviron. J’ai fait 4 ans de compétition en France, avec une sélection en Pôle Espoir, Champion de zone Sud-Est, plusieurs finales aux championnats de France dont la meilleure
place a été 4e. Arrivé en Belgique, j’ai repris la compétition pendant 2 ans avec plusieurs 1ères places à la Ligue Francophone d’Aviron et une 3e place aux championnats de Belgique. J’ai réalisé mon mémoire de fin d’étude sur la différence de recrutement musculaire lors d’un changement de positionnement de la planche de pieds d’un rameur ergomètre. Actuellement, je n’ai pu reprendre l’aviron par manque
de temps, je fais du vélo de route longue distance, de la course à pieds et de la musculation.

Pour finir ma description, j’ai comme projet de déménager en Suisse le 1er juillet 2020, pour travailler
dans l’hôpital privé La Tour à Genève.

Source : Jordan Bocaert 

Depuis combien de temps tu travailles avec Ted Orthopedics ?
J’ai commencé avec Panda Orthopedics au départ. Mon père étant directeur de site sur Sophia Antipolis chez Renault, il a participé à la remise de prix il y a quelques années, dont un pour les genouillères. C’est à ce moment que j’ai pris contact avec Arnaud. J’ai donné de nombreux points de vue et suggéré des améliorations. Nous collaborons donc depuis environ 1 an.

Pourquoi est-ce que tu travailles avec la genouillère ? Quel est pour toi l’élément principal (qui te plait
le plus) dans son utilisation en cabinet ?

Je travaille avec la genouillère pour augmenter la précision de ma prise en charge et attirer la
concentration du patient. Pour moi le biofeedback est l’élément indispensable de nos jours.

Est-ce que tu l’utilises souvent ?
Je ne peux pas dire que je l’utilise souvent, car je suis en cabinet libéral et je ne prends pas seulement
en charge des pathologies de genou. Cependant, une fois en Suisse, je l’utiliserais certainement plus
souvent, en raison du nombre important de patient post-op.

Peux-tu nous dire quel est le biofeedback que tu utilises le plus ?
Lorsque j’utilise la genouillère, j’utilise uniquement les bilans, l’antivalgus dynamique et la proprioception dynamique avec le suivi de cibles.

Quels sont les retours des patients vis-à-vis de la genouillère ?
Ils sont intéressés et ravis du changement lors de certaines séances.

Quels sont les axes d’améliorations, biofeedbacks que tu rajouterais ?
J’aimerais beaucoup pouvoir faire des analyses de course et de ce fait, il faudrait que les capteurs soient plus sensibles et précis afin de suivre les mouvements du genou dans une activité rapide et avec des chocs.

Peux-tu facilement adapter tes exercices traditionnels à la genouillère ?
Oui, j’ai d’ailleurs proposé « L’exercice du mois #4 : la proprio dynamique sur presse à cuisse ».

Vous pouvez retrouver la vidéo complète ici :

Si tu devais décrire en deux mots la genouillère ça serait :
Innovante ; Autonome

Le mot de la fin est libre, il est à toi Jordan.
Je remercie Arnaud pour m’avoir permis de participer au projet et à son amélioration.
Je suis heureux d’être le premier collaborateur kiné en Belgique et prochainement, en Suisse avec
encore de grandes possibilités d’évolution du produit.

 

 

Merci Jordan pour l’ensemble de tes retours. Bonne continuation dans tes projets professionnels. De la Belgique à la Suisse, Ted te suivra.

Bonne rééducation avec Ted !