Chaque mois, nous mettons en lumière un exercice de rééducation lié à la blessure d’un sportif faisant l’actualité. Aujourd’hui nous allons nous consacrer à une jeune basketteuse professionnelle. Il s’agit de Kariata Diaby, internationale ivoirienne.

 Crédit photo : Thibaul Lasser

  • 1) Un parcours pas comme les autres :

Kariata est née le 29 juin 1995 à Daloa en Côte d’Ivoire. Son parcours exceptionnel depuis son arrivée en France est un exemple pour les jeunes filles souhaitant en faire leur métier.

Arrivée en septembre 2014 du côté du Pays Voironnais Basket Club en NF2 (quatrième division française). Elle a su s’imposer dans cette équipe et être un élément déterminant dans le doublé de son club en 2015 (championnat et trophée coupe de France).

En 2017, elle rejoint le monde professionnel du côté de Charnay-lès-Mâcon en Ligue 2 où elle atteint les demies-finales du championnat.

Enfin l’année dernière elle est recrutée par le promu de la division : Landerneau Basket Bretagne et accède à la ligue féminine de basket. Avec 16,2 points de moyenne, elle s’impose comme une intérieure redoutable à ce niveau. On notera également son excellent match contre le champion de France (30 points et 9 rebonds). Elle finira dans le cinq majeur du championnat.

  Crédit photo : Ligue féminine de basket-ball

Un nouveau projet l’attend, elle s’est engagée trois saisons à Villeneuve-d’Ascq.

  • 2) Stoppée en pleine expansion :

Alors qu’elle sortait d’une première saison en LFB exceptionnelle, Kariata se rendait en sélection pour disputer l’Afrobasket 2019. Durant le dernier match de préparation elle se blesse au genou gauche. Le diagnostic tombe : rupture complète du ligament croisé antérieur. 

Crédit photo : Sport-Ivoire

  • 3) L’avis de Ted :

Parmi toutes les blessures au genou nécessitant une intervention orthopédique, la proportion de blessures des ligaments tourne autour de 40 %. Certains sports sollicitant les mouvements des membres inférieurs sont plus propices à ce type d’incidents.

En effet, les sports de pivots comme le basket sont des sports exposés aux blessures de type ligamentaire notamment le ligament croisé antérieur. Ce traumatisme survient généralement lors d’une impulsion, d’une réception ou encore lors d’un changement de direction.

En amont, des exercices de renforcement et de préventions sont de plus en plus effectués pour diminuer les risques. 

  • 4) L’exercice de la jambe de bois :

Après son opération, Kariata va commencer un nouveau protocole loin des terrains de basket. Stoppée au cours d’une belle ascension, la jeune ivoirienne devra travailler différemment au cours de la rééducation qui l’attend.

Pour rééduquer un LCA de nombreuses étapes sont essentielles. La première a rechercher est le retour à l’extension maximal de manière à préserver le genou d’un vieillissement prématuré. Dans la position d’extension maximale, le genou est stable par la mise en jeu des coques condyliennes. Mettons en avant un exercice d’extension. Cet exercice intervient au début de la rééducation juste après l’opération. Le sportif à alors perdu en mobilité, en muscle et en sensations.

Pour cela, nous proposons au patient un exercice d’extension avec élastique. Le sportif doit retrouver rapidement une extension suffisante pour la vie quotidienne jusqu’à être capable de commencer le processus de réathlétisation.

La jambe de bois est un exercice a réalisé passivement avec un élastique. L’élastique permet de retrouver une extension plus facilement car il accompagne le mouvement.

Petite vidéo d’illustration.

Bon courage Kariata !

Bonne rééducation avec Ted !