Aujourd’hui nous allons faire un focus sur un mouvement générateur de nombreuses pathologies du genou : le valgus dynamique.

  • 1) Qu’est-ce que le valgus dynamique ?

Le valgus dynamique est un mouvement extrême du genou. C’est une des causes de blessure grave au genou pour les sportifs : la rupture complète du ligament croisé. En effet, lorsqu’il y a rotation externe du tibia, flexion et valgus le ligament croisé est mis en tension et peut lâcher et donc se rompre.

L’anti-valgus dynamique est un mouvement recherché dans la préparation de certains sportifs. Il s’agit de favoriser la proprioception du genou permettant d’éviter une (re)chute du ligament croisé.

ATTENTION : malheureusement aujourd’hui l’anti-valgus est recherché de manière post-traumatique. Il semblerait plus opportun d’intervenir de manière préventive et de corriger les mauvaises attitudes ou les gestes sportifs mal réalisés.  Mieux vaut prévenir que guérir !

  • 2) Quelles sont les situations de danger ?

Il existe plusieurs situations où le valgus dynamique peut être problématique chez un sportif.

Lors de réception de sauts, de flexions, de fentes le patient peut se mettre en danger lorsqu’il  :

  • ne réalise pas correctement le geste
  • ne respecte pas la position initiale
  • n’a pas réglé son matériel correctement (au ski par exemple)

Il existe deux pics de fréquence où le corps humain est plus sujet à ces risques. Durant la croissance, quand le jeune est encore en train de se développer et chez un sportif en âge avancé. Pour un sportif de haut niveau l’âge se situe vers 30 ans or pour un sportif amateur c’est vers 40 ans que les premiers signes apparaissent.

De plus, ce sont les femmes en général qui sont les plus touchées par les troubles statiques : jambes en X = valgus.

Sur la vidéo ci-dessous nous voyons très clairement qu’à certains moments le genou rentre vers l’intérieur. Ce n’est pas toujours évident pour le patient de se rendre compte du mouvement effectué, c’est pour cela que la bille permet de visualiser le mouvement réalisé. Lorsque la bille blanche sort du « couloir noir » sur le téléphone le mouvement devient dangereux car le genou rentre vers l’intérieur. Quand le mouvement est bon, le genou reste dans l’axe et la bille aussi.

En fonction du niveau de difficulté choisi, le couloir noir peut être plus ou moins large. Plus il augmente, plus l’exercice est « facile ». Or plus ce dernier est restreint, plus la difficulté s’accroît.

Source : vidéo Ted – anti valgus dynamique

  • 3) En quoi Ted peut contrôler le valgus dynamique ? 

Ted Orthopedics est la première entreprise à réaliser un outil dynamique mettant à disposition un biofeedback spécifique au valgus dynamique. Le retour à l’écran permet de réguler et corriger finement les écarts afin d‘augmenter le contrôle du valgus.

Pour cela, les kinés peuvent utiliser notre genouillère et adapter les mises en situation (sauts, contrôle avec élastique, fentes, ect…) selon les besoins du patient et réaliser des séances personnalisées. L’objectif est de corriger au maximum le défaut de position afin de prévenir une blessure ou rechute. Cependant la correction doit être dosée, l’objectif étant de permettre au sportif de continuer son sport sereinement et en sécurité.

Mettre visuels insta -> Valgus dynamique

  • 4) L’exercice du mois : l’anti-valgus dynamique avec élastique

Dans ce cas, nous avons choisi un exercice statique. Ici le patient doit maintenir son genou dans l’axe alors qu’une pression externe (ici l’élastique) attire l’articulation vers l’intérieur. Le patient doit alors contenir son genou dans l’axe tout en respectant son niveau de proprioception calibré de base avec l’application.

 

Bonne rééducation avec Ted !