Chaque mois, nous mettons en avant un exercice de rééducation du genou en lien avec une blessure d’un sportif ou d’une sportive. Aujourd’hui, c’est au tour de Rémy Cabella, footballeur français évoluant au Krasnodar.

Rémy Cabella est un joueur de Krasnodar en Russie. A 29 ans, ce Corse d’origine a commencé sa carrière professionnelle au Montpellier Hérault. Il a ensuite rejoint Arles-Avignon avant de s’engager pour Newcastle. Il a poursuivi son ascension à l’Olympique de Marseille et Saint-Etienne avant de s’expatrier sur le plus grand pays européen.

Lors du mercato estival, le Français s’engage pour trois saisons avec le club Russe qui lui propose un salaire trois fois supérieur que chez les verts. Le tricolore aux 4 sélections est le joueur le plus cher du club Russe. Il avait l’ambition de disputer la Ligue des Champions puisque son équipe pouvait encore se qualifier en tour préliminaires.

  • 1)  Une histoire qui se répète :  

Sur un mouvement anodin, Rémy Cabella se blesse seul au genou gauche en barrage de la ligue des Champions contre l’Olympiacos (Grèce).

Source : RMC Sport 

Le verdict tombe : rupture complète du ligament croisé antérieur du genou gauche. La malédiction du genou ? Dix ans plus tôt alors qu’il venait à peine de signer son premier contrat professionnel avec Montpellier, Rémy se blesse au genou droit (cette fois-ci) : rupture du LCA. Dans différents médias il s’est exprimé en affirmant :

« C’est le deuxième moment le plus dur de ma carrière. »

                                              Source : Instagram de Rémy Cabella

  • 2) L’avis de Ted :  la rechute du ligament croisé

La rupture du ligament croisé est une blessure grave car elle nécessite une opération chirurgicale (notamment pour les sportifs de haut niveau qui veulent reprendre la compétition) et de nombreux mois de rééducation pour revenir sur les terrains. Il faut compter au minimum six mois sans compétitions.

Au foot, c’est un accident qui arrive assez régulièrement car il y a beaucoup de pivots, de changements de direction sollicitant les genoux. À l’origine il y a une mauvaise réception, ou une rotation non maîtrisée et puis d’un coup, le genou se bloque dans la pelouse. Un bruit sec et une sensation de « clic clac » surviennent peu avant la douleur.

Le risque de LCA est 20 fois plus élevé en compétition que durant un entrainement traditionnel.

Le taux de récidive sur le genou opposé à la première opération est entre 8 et 16%. Ce taux baisse lorsqu’il s’agit d’un sportif de haut niveau : environ 4%.

Rémy Cabella avait donc 4% de (mal)chance de se blesser sur son genou gauche. Si la probabilité est faible, elle existe bel et bien.

  • 3) L’exercice de Ted : la proprioception avec ballon

Pour Rémy, les exercices et protocoles sont connus. Sa rééducation tournera autour de plusieurs objectifs : retrouver sa force musculaire pour éviter la rechute mais aussi sur ses sensations pour se déplacer au mieux sur le terrain.

Pour cela nous vous proposons un exercice de proprioception unipodal avec un ballon de foot. Le but ici est d’intégrer le sport du joueur pour faciliter la reprise mais aussi pour continuer à maintenir un lien avec le foot dans ce cas. L’athlète peut et doit continuer à pratiquer des exercices liés à sa pratique initiale.

Ici c’est un exemple parmi d’autres que nous vous proposons.

L’exercice peut être réalisé sur le sol ou sur une surface instable suivant les sensations du joueur et de son stade de rééducation. Dans cette situation et grâce aux retours de l’application, différents critères pourront être mesurés :

  • le nombre de fois où le joueur met le pied au sol
  • son score de proprioception
  • sa qualité de passe en situation instable

Le score de proprioception est le critère le plus important dans la rééducation du joueur aussi pour lui que pour son kiné / préparateur physique afin d’adapter la difficulté.

De ces critères, le spécialiste pourra alors adapter les objectifs du footballeur.

Ps : le niveau de difficulté est aussi une variable à prendre en compte. Si la difficulté choisie est faible, la cible est importante. Or si la difficulté s’accroît la cible, elle, diminue.

Source : Ted Orthopedics 

Courage Rémy !

Bonne rééducation avec Ted