L’arthrose aujourd’hui :

L’arthrose du genou aussi appelé gonarthrose est une dégradation du cartilage sur une articulation donnée. En France, l’arthrose touche aujourd’hui entre 9 et 10 millions de Français. Cela représente la deuxième cause de consultation chez un médecin / spécialiste après les maladies cardio-vasculaires dans les pays développés. Dans notre cas, nous allons seulement nous intéresser à l’arthrose du genou et celle-ci représente environ 40% des personnes atteintes par ce symptôme.

Le genou est donc une articulation souvent touchée par ce phénomène, les premiers symptômes apparaissent à partir de 40 ans et se généralisent autour des 65 ans.

Les chiffres annoncés prévoient que l’arthrose va doubler d’ici 2030. C’est pourquoi, de nombreuses études et recherches sont effectuées sur ce sujet afin de pallier sa propagation.

 Source : clinique Blomet Paris

 

La genougraphie, le nouvel examen pour déceler l’arthrose ?

La genougraphie est une nouvelle technique Canadienne permettant de déceler des symptômes de gonarthrose en situation réelle. Elle a été testée sur un échantillon de 450 patients seniors ayant des problèmes de genou.

L’originalité de ce dispositif est sa forme d’examen. En effet, si l’ensemble des examens classiques sont réalisés en statique, lui est réalisé en mouvement.

Prenons un exemple simple : quand vous vous rendez à l’hôpital pour effectuer une radiographie du genou, vous êtes allongé et immobile sur la machine. Dans le cas de la genougraphie, le diagnostic est effectué sur un tapis roulant. Le patient est équipé d’une orthèse avec des capteurs permettant d’analyser l’ensemble des mouvements du sujet.

Les premières conclusions de cet examen :

Aujourd’hui les conclusions de cet examen sont positives et encourageantes. En effet, le test est réalisé dans des conditions réelles en prenant en compte la marche, le poids et les déplacements du patient. De plus, les résultats auprès des 450 sujets de l’échantillon montrent que 40% d’entre eux ont eu des diminutions de symptômes au bout de six mois. Dans le cas où les patients ont suivi un protocole standard avec leur médecin, on ne constate pas d’amélioration significative.

Par ce biais, le travail post test est ciblé et évite le recours aux infiltrations. Dans certains cas une orthèse de genou ou de pied peut être utilisée comme solution pour corriger les facteurs à risque du patient.

La genougraphie est donc un outil permettant de diagnostiquer plus rapidement les problèmes et de les paliers avec un traitement adapté. Afin de vous montrer le projet dans les faits, voici une petite vidéo explicative au cœur de la genougraphie. Entre interviews des créateurs, d’un sportif et démonstrations du phénomène, plongez au cœur de ce nouvel outil.

Source : Radio-canada-infos, vidéo sur le protocole de la genougraphie

Le lien avec Ted :

Grâce à cette nouvelle technique, un patient pourrait alors éviter une opération si elle est décelée à temps. Ted intervient ici, non pas comme une solution après l’opération mais bien comme une solution pour éviter l’opération ou du moins la retarder. En effet, si la détection de la maladie est rapide, le suivi et le traitement peuvent être réalisés avec notre genouillère connectée Ted. En effet, Ted est un assistant de vie du patient dans sa rééducation. L’objectif principal est que la personne souffrant d’arthrose puisse retrouver une qualité de déplacement avec peu de douleurs. L’avantage de la genouillère c’est qu’elle peut être très fonctionnelle et adaptée aux exercices du quotidien (se lever d’une chaise, marcher, monter les escaliers).

Notre dispositif est adapté à cette pathologie et les biofeedbacks de l’application permettent de travailler sur le genou de façon ciblée et progressive.

Ted est alors un outil complémentaire à la genougraphie proposant un suivi personnalisé à chaque cas. L’ensemble des spécialistes médicaux du patient peuvent suivre l’avancée des progrès et gérer au mieux la douleur afin de diminuer les symptômes.

Comme vu précédemment, les conclusions émises par ce diagnostic permettent de retarder l’opération et donc à termes de diminuer les coûts de santé qui sont importants.

Bonne rééducation avec Ted !